HOUSE OF CARDS, SAISON 6 ENFIN DISPONIBLE !

 1 

La sixième et ultime saison de House of Cards, composée de 8 épisodes est disponible depuis le 2 Novembre sur Netflix, de quoi occuper les froides soirées des fans à venir…

 House of Cards sans Spacey, ça vaut quoi ?

2

Les fans de la série le savent : cette sixième saison se passera sans Kevin Spacey qui incarnait le héros tant apprécié des fans : Frank Underwood. Bien que Netflix ait failli supprimé la série en raisons de ces circonstances particulières, la co-star Robin Wright a tenue à sauver la série afin de lui offrir une vraie fin pour satisfaire les fans.

La série reprends donc naturellement là où elle s’était arrêtée : Claire occupe enfin le bureau ovale ! Dès la sortie de la bande annonce de la série on comprends tout de suite que l’empowerment des femmes sera à l’honneur cette saison.

3

Bien que les scénaristes ont décidé de totalement passer à autre chose en le faisant mourir, le fantôme de Frank continue de hanter la série et la légitimité de Claire est souvent remise en cause.

Le but de house of Cards ayant toujours été de dépeindre des thèmes d’actualité et une politique réelle actuelle, le départ de Spacey sert tout de même à la cause. Entre le climat politique tendu aux Etats-Unis, les différents scandales sexuels qui ont éclatés engendrant le mouvements Me Too et les conditions particulières de tournage, la série avait de quoi faire. Pourtant, à peine a t-elle été diffusée que les critiques ont déferlées et les avis sont mitigés. Soit on l’adore, soit on la déteste.

Jugée par certains comme étant trop plate, éssouflée depuis quelques années, on parle même d’adieux ratés. Robin Wright, brillante, est dites desservie par un scénario très décevant écrit trop vite. Toujours remise en cause, détestée, jugée incompétente, cette dernière saison se focalise sur une guerre des sexes tout en prônant l’égalité.

Pendant que d’autres, pensent que les scénaristes ont fait un travail merveilleux en se focalisant justement sur une femme.

Non seulement Claire a perdu son mari mais elle doit faire face aux critiques et se battre contre deux anciens camarades de classes qui connaissent ses secrets les plus noirs. On retrouve un personnage principal tiraillé entre le passé et le futur, et c’est ce qui a plus à Robin Wright : explorer toutes les facettes de son personnage. C’est un plaisir à l’écran pour les fans de la série. Autre point positif : bien que Spacey soit partis, on retrouve plusieurs visage familiers comme Janince Skorsky (Constance Zimmer) ou Doug Stamper (Michael Kelly).

4

«House of Cards a commencé sous l’Administration Obama. Les gens n’étaient pas encore traumatisés à la vue de la Maison-Blanche. Maintenant la réalité est devenue surréelle», confie au Figaro Diane Lane quand on lui demande quelle vision de l’exercice de l’État laissera la saga. «House of Cards nous interroge sur ce qu’est la politique, elle nous rappelle qu’il faut être vigilant. Cela passe par le vote», estime Michael Kelly.

Interdits de confidences sur la fin de la série, ils assurent qu’elle sera ambitieuse mais pas forcément celle escomptée.

 

 

En bref, que l’on ait détesté ou adoré la série, une chose est sûre : elle ne laissera pas indifférent.

 

Morgane

Retrouve ici l’article sur Harry Potter !