Un processus de création hors norme, un petit budget, un pari pris par Netflix, une bande originale intéressante : des ingrédients à mélanger pour un film expérimental plus ou moins réussi selon les avis…

ParisEstANous-Banniere-800x445

Sortie le 22 Février dernier, Paris est à nous, a été lancé grâce au crowdfunding (vous avez sûrement vu la publicité sur Facebook!). Ce film mélange réalité et fiction dans notre chère capitale entre tensions des deux personnages principaux et le climat de terrorisme instauré ces dernières années.

Mais le crowdfunding, qu’est-ce que c’est ?

Selon Wikipédia, c’est « l’expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financière qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet. » Ce mode de financement a notamment été utilisé pour faire revivre notre détective préférée Veronica Mars.

Ci-joint vous pouvez trouver la vidéo qui explique ce processus différent :

Réalisé par Elisabeth Voegler, et interprété par Noémie Schmidt et Grégoire Isvarine. C’est un film français catégorisé de genre nouveau et au processus de création original. Et qui dis original, dis dérangeant. Au début appelé « Paris est une fête » (ce qui selon mon humble avis aurait plus collé à l’image du film puisque les deux individus se rencontrent en soirée techno et que tout le film tourne autour de cette rencontre), ce long-métrage a finalement été renommé Paris est à nous.

Sur la plateforme Netflix, un premier synopsis a été sorti évoquant « une évasion tantôt réaliste, tantôt onirique de la vie sentimentale et tumultueuse d’une jeune femme parisienne dans un Paris miné par les tensions sociales et les tragédies ».

Au final, en plus simple : nous suivons l’histoire d’amour entre Anna, une jeune fille un peu perdue qui se laisse porter par la vie et prends tout comme ça vient, sans réelle ambition et Greg, un jeune homme rempli de rêve dont l’argent est l’une des seules priorités. Paris est à nous, est porté par ce duo brillant qu’est Noémie Schmidt et Grégoire Isvarine, deux acteurs qui collent parfaitement à l’écran et dont le jeu est léger, rempli d’émotions. Le seul hic de ce film plein de promesses à en croire la bande annonce : c’est la chronologie. Les spectateurs et les critiques ont souvent critiqués le fait de se sentir perdus devant le film et je dois avouer avoir ressentis la même chose. Entre les nombreux flash back, la musique assourdissante (bien que cool!), les voix off, les scènes hors-sujets… on a du mal à s’y retrouver! On ne comprends pas très bien ce qu’il s’y passe. Je me posais pleins de questions à la fin et ai du lire des articles afin de bien comprendre pour en parler ici.

Cependant, je trouve qu’il vallait la peine d’être vu : qu’on l’aime ou non, ce film ne laisse personne indifférent.

si vous voulez plus d’avis pour être sûrs de vous laisser emportés ou non par ce film plein de douceurs et de question sociétales, je vous propose de lire cet article d’AlloCiné qui regroupent plusieurs avis différents postés à chaud à la sortie : http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18679352.html.

Sur ce, je vous dis à la semaine prochaine, bon film!

Morgane ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *